Fleurs
Corbeilles en Gâtinais
<<  Novembre 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
    1  2  3  4  5
  6  7  8  9101112
13141516171819
2021222324
27282930   

Visiteurs : 431066

Un peu d'histoire de Corbeilles en Gâtinais


Les 3 et 4 septembre 2011 ont eu lieu à Corbeilles en Gâtinais les « 7èmes Soupe de Cox » grand rassemblement de véhicules « Volkswagen Coccinelle ». Le site du Parc du Château de la mairie de Corbeilles en Gâtinais a été sollicité car l'année 2011 c'était le 40ème anniversaire de la commercialisation de la « SOVRA LM 1 » conçue par M. Landois Michel fondateur de la société. A cette occasion nous faisions un bref historique de cette société corbeilloise disparue en 2001 et évidemment regrettée.
La société « LM Sovra » a été fondée en 1969 à Corbeilles en Gâtinais par Michel Landois, ingénieur en technique aéronautique et automobile. L'atelier de mécanique se fait bien vite connaitre chez les propriétaires de voitures de sport et plus particulièrement chez les possesseurs de voitures « René Bonnet » vu que Michel Landois a été mécanicien chez lui et que celui-ci n’a pas n'a pas d'atelier. Etant donné que la carrosserie des « Bonnet » est en polyester Michel Landois va découvrir ce matériau et ses diverses possibilités.

L’historien, M. Paul GACHE a écrit il y a quelques années un livre sur l’histoire de Corbeilles en Gâtinais reprenant des sources locales diverses. Nous avons décidé de le mettre en ligne…

Corbeilles en Gâtinais par Paul Gâche.pdf

Depuis 1953 le sucre fait partie intégrante de la vie des Corbeillois :

Cliquez sur les images pour les afficher
                


 


Sans la betterave, le morceau de sucre serait toujours, chez nous, une friandise coûteuse, et même précieuse, réservée aux riches.

 

Corbeilles en Gâtinais est une commune rurale de 1.500 habitants, d’une superficie d’environ 3.200 hectares qui a pris naissance en 465 au site de la Petite Motte.  Vous pouvez y voir son Château et son Parc du début XVIIIème, sa grille forgée par Nicolas Marcellin, serrurier du Roi en 1738, mais aussi ses Douves, son Pigeonnier, son Pont de pierre, son Orangerie, sa Halle située place Saint-Germain, son Eglise Saint-Germain avec chœur du XVème siècle, une sculpture la Spirale du temps sur le parvis de l'église commémore le passage à l'an 2000.  

 



Extrait du texte original de l’historique présenté lors de la bénédiction de la cloche



Dimanche 23 octobre 2005 par Monseigneur André Fort
 
Avant la Bénédiction de notre nouvelle cloche, je vous propose de rendre hommage aux anciennes en découvrant leurs histoires.
 
Les cloches, on le sait, sont des objets très anciens mais il n’existe pas de certitude sur la date précise de leur invention. On en a attribué la paternité à un empereur Chinois qui aurait fondu la première cloche, vers l’an 2262 avant Jésus Christ.

Le 16 août 1896, le Conseil Municipal est d’avis qu’il y a lieu d’ériger sur la sépulture française des soldats morts à Corbeilles pendant la guerre 1870 – 1871 une pyramide de granit (modèle Jacquier N°3). Le Maire est chargé de s’informer du chiffre de la dépense que nécessiterait l’acquisition de cette pyramide.
Le 4 novembre 1901, le Conseil vote 100 Frs pour contribution à l’érection d’un monument à la mémoire des soldats morts à Corbeilles en 1870 – 1871. Ce monument sera élevé sur la place de l’ancien cimetière, (donc à l’endroit actuel).
 
Le 4 janvier 1920, le Conseil autorise M. le Maire à traiter de gré à gré avec M. Houy marbrier à Corbeilles en Gâtinais pour l’exhaussement du Monument élevé à la mémoire des victimes de la guerre de 1870-71 et la pose de deux plaques de marbres destinées à perpétuer le souvenir de nos glorieux morts.


Plus tard seront ajoutés vers 1950 les noms des soldats morts pour le France ou en déportation pendant la deuxième guerre mondiale, puis en 1953 le nom du lieutenant Coppens mort en Indochine.
Les noms et prénoms des enfants de Corbeilles en Gâtinais seront gravés en lettre d’or sur ces plaques de marbre ….

En 2011 à la demande de l’Association des Anciens Combattants de Corbeilles en Gâtinais un hommage est rendu sur ce Monument pour les combattants tombés en Afrique du Nord par gravure sur la face ouest, vierge de toute inscription, en souhaitant que ce soit la dernière fois que nous ayons à rendre ce type d’hommage.
 
Mentions légales - Plan du site
 
Création Site Internet Orléans/Tours : Altaïsweb
liens divers